ACHATS GROUPÉS FIOUL

consultez les prix dans votre ville

Type de fioul * ~~~~~~~~~~~~

Code postal *

Ville *

Volume Cuve *
  litres

Bilan 2013 du fioul : forte hausse des commandes pour les livreurs


Alors que l’été bat son plein, que les entreprises et associations tirent leurs bilans du premier semestre 2013, nous vous proposons un point d’actualité sur la santé des acteurs de fioul domestique. Sans surprise, l’hiver et le printemps rigoureux ont redonné le sourire aux livreurs de fioul domestique. Un sourire qui dénote avec la grise mine du reste de la population !

bilan_2013_fuel_b

A l’analyse des tendances de consommations, un comportement se dégage assez fortement. Avec un printemps très tardif, de nombreux particuliers ont maintenu leurs chauffages en fonctionnement bien plus tard qu’à l’accoutumée. Il faut dire que ce mois de mai 2013 a été le plus froid depuis le mois de mai 1987, alors que la température moyenne n’a atteint que 12,2 degrés ! Un tel phénomène a amené de nombreux clients à commander de petites quantités de fioul afin de tenir jusqu’à l’été. Certains y verront là un symptôme de la crise du pouvoir d’achat.

Ainsi, les livreurs ont effectué un nombre très important de livraison, avec un volume moyen par livraison inférieur aux volumes classiques. Mais cela s’est fait au prix d’un service de livraison plus compliqué avec la recrudescence de la neige et du verglas. De nombreuses heures supplémentaires ont ainsi été réalisées par les chauffeurs (parfois même le weekend) pour desservir en urgence certains clients dont la chaudière est tombée en panne avec un froid mordant à l’extérieur !

En effet, pour le client moyen, on peut estimer un surcoût moyen sur le premier semestre 2013 de l’ordre de 200 euros : une facture qui aura payé lourd sur le budget des ménages les plus précaires. L’occasion pour nous de vous rappeler qu’il existe diverses facilités de paiement qui permettent aux consommateurs de soulager leur trésorerie.

Au global, les professionnels du secteur des combustibles rattachés à la « FF3C » annoncent un premier semestre en hausse de plus de 7% sur les quatre premiers mois de l’année, et des évolutions à deux chiffres sur le reste du semestre ! En utilisant davantage leurs outils de travail, les livreurs amortissent davantage leurs coûts fixes (camions, personnel). On peut donc s’attendre à ce que leur santé financière en sorte renforcée, un fait rassurant quand on sait que la profession compte près de 50% d’indépendants. Une nouvelle d’autant plus appréciable alors que le marché affiche une décroissance structurelle face à la baisse du nombre d’installations chauffées au fioul. Sans oublier le soutien ainsi apporté à la filière amont, en charge de l’approvisionnement du fioul, à savoir le raffinage.

Nul doute que les livreurs ne sont pas prêts d’oublier cet hiver glacial et ce printemps humide 2013. Reste maintenant à savoir si la deuxième moitié de l’année leur sera aussi profitable. Rendez-vous dans six mois pour un nouveau bilan !


Tags : , ,