ACHATS GROUPÉS FIOUL

consultez les prix dans votre ville

Type de fioul * ~~~~~~~~~~~~

Code postal *

Ville *

Volume Cuve *
  litres

Un chèque énergie fioul pour les foyers les plus modestes ?


En cette période de crise du pouvoir d’achat et d’accroissement de la précarité, on peut déplorer qu’il n’existe pas de tarif social applicable au fioul domestique, comme c’est le cas pour le gaz et l’électricité. Comment expliquer cette injustice, alors que les consommateurs de fioul souffrent eux-aussi de difficultés financières ? Avec la publication d’un nouveau rapport de l’ADEME à ce sujet, peut-on s’attendre à la création d’un chèque énergie fioul en 2014 ?

Commençons d’abord par comprendre les difficultés qui rendent délicates la mise en œuvre de tarifs pour les plus précaires.

En premier lieu, un tarif social du fioul domestique est compliqué à mettre en place. En effet, contrairement au gaz naturel et à l’électricité, il n’existe pas en France de tarif unique du fioul. Les spécialistes appellent cela la « péréquation tarifaire ». Ainsi, un consommateur de fioul très isolé subit des coûts de livraison prohibitifs, alors qu’un autre consommateur résidant près d’un dépôt pétrolier se voit généralement proposer des tarifs avantageux. Il existe donc une première inégalité tarifaire entre consommateurs, qui découle de leur emplacement géographique. L’initiative des achats groupés vise notamment à réduire cette inégalité, en mutualisant les déplacements des livreurs et permettant ainsi aux consommateurs de bénéficier de tarifs préférentiels.

Une deuxième raison qui rend compliquée la mise en place de tarifs sociaux du fioul est le grand nombre de fournisseurs de fioul. En effet, contrairement au secteur de l’électricité avec EDF, ou au secteur du gaz avec GDF SUEZ, il n’existe pas d’acteur aussi dominant dans le domaine du fioul. En effet, on dénombre des milliers d’acteurs opérant des livraisons, dont la moitié environ sont des indépendants. Dans ce contexte, un tarif social engendrerait des soucis de trésorerie pour de nombreux petits acteurs.

Enfin, une troisième raison qui bloque la mise en œuvre d’une telle proposition est son coût. Dans le contexte budgétaire actuel, il est peut vraisemblable de voir le gouvernement augmenter ses dépenses.

Pour autant, en dépit de ces trois raisons, les ménages les plus modestes ont à nouveau une raison d’espérer. En effet, pour aider les ménages les plus défavorisés à boucler leurs factures de fioul domestique, un rapport de l’ADEME (Agence de l’Environnement de la Maîtrise de l’Energie) préconise la création d’un chèque énergie dont le montant pourrait dépasser 200€ pour les ménages les plus démunis. L’ADEME estime qu’environ deux millions de ménages pourraient être concernés par cette mesure. Le montant du chèque à l’étude serait progressif en fonction des revenus. La différence entre une aide financière classique et le chèque énergie est que ce dernier ne peut être utilisé que pour acheter du fioul domestique : il permet donc de s’assurer d’aider les gens à se chauffer et non à acheter des produits électroniques ou autres.

Dans l’attente de l’éventuelle création d’un chèque énergie fioul, n’hésitez pas à profiter du développement des commandes groupées organisées par NégoFioul dans 230 groupements en France métropolitaine : découvrez-les sans plus attendre !

 


Tags : , , , , , ,