ACHATS GROUPÉS FIOUL

consultez les prix dans votre ville

Type de fioul * ~~~~~~~~~~~~

Code postal *

Ville *

Volume Cuve *
  litres

Quel système de régulation thermique pour votre foyer ?


Comme nous vous l’indiquions dans notre article sur les pistes pour réduire sa consommation de fioul, l’un des leviers les plus efficaces consiste à installer des dispositifs intelligents de régulation thermique. Cet article vous propose de découvrir les différents systèmes de régulation thermique, afin que vous puissiez choisir le plus adapté à votre besoin.

21-régulation-thermique-fioul-domestique

On compte cinq dispositifs de régulation sur le marché. Leur maintenance est généralement incluse dans les contrats d’entretien annuel. On distingue le thermostat d’ambiance et le programmateur, éléments visant une gestion uniforme de la température du foyer, du régulateur électronique permettant une consigne différenciée selon les pièces. Un programmateur peut accompagner ces trois dispositifs. Enfin, les robinets thermostatiques sont un bon complément aux thermostats d’ambiance et aux sondes extérieures.

  1. Le thermostat d’ambiance : Il mesure la température dans une pièce de référence et commande le démarrage et l’arrêt de votre chaudière fioul en conséquence, en dehors des périodes de besoin en eau chaude. Cet élément doit être situé dans une partie neutre de la maison, hors ensoleillement direct, sans courant d’air et éloigné de tout radiateur.  Ce dispositif ne permet pas un pilotage différencié de la température en fonction des différentes pièces de votre foyer, aussi nous ne le recommandons pas pour les propriétaires de grandes superficies.
  2. La sonde extérieure : Ce type de sonde est recommandé pour les personnes consommant de gros volumes de fioul domestique ou disposant d’un système de plancher chauffant. Une telle sonde réagit aux variations climatiques constatées à l’extérieur de votre foyer : elle anticipe alors les chutes de température dans votre maison en fonction des évolutions de la température extérieure, ce qui permet de lisser la marche de votre chaudière et donc de réaliser des économies. En effet, le fonctionnement de votre chaudière au-delà de son point nominal (par exemple à pleine puissance) se traduit par une perte de rendement.
  3. Le régulateur électronique : Il s’agit d’un véritable cerveau à la tête de votre installation de chauffage au fioul. Ce module est en fait un calculateur intégrant les informations reçues de vos différents équipements de mesure (thermostats, sondes, etc). Le régulateur détermine le fonctionnement de votre chaudière afin de maintenir la température de chaque pièce à son niveau de consigne. Il tient compte des ordres du programmateur si vous avez choisi d’en équiper votre foyer. Dans les faits, il est fréquent que régulateur et programmateur soient rassemblés en un seul élément.
  4. Le programmateur : Simple d’utilisation, l’horloge de programmation mémorise les plages horaires que vous avez programmées en fonction de votre mode de vie. Nous vous recommandons vivement de débourser quelques dizaines d’euros pour acquérir un dispositif mémorisant le jour et l’heure. En effet, nul besoin de chauffer votre maison en journée la semaine, alors qu’elle est totalement inoccupée ! A l’inverse, vous serez heureux de retrouver un foyer bien chauffé à votre retour du travail. Sachez également qu’il vous est parfaitement possible de repasser en mode « manuel » si votre journée ne suit pas un cours ordinaire (enfant malade, etc.)
  5. Le robinet thermostatique : Il trouve tout son intérêt dans les pièces bénéficiant d’apports gratuits de chaleur (ensoleillement, appareils de cuisson…). Ce type de robinet contrôle et limite la température émise par chaque radiateur qui en est équipé. Il est uniquement conseillé pour le foyers ne disposant pas d’un régulateur avec consigne différenciée par pièces.

Vous pouvez également consulter notre article sur les services annexes et travaux proposés par les fournisseurs de fioul.

 


Tags : , , , , ,