ACHATS GROUPÉS FIOUL

consultez les prix dans votre ville

Type de fioul * ~~~~~~~~~~~~

Code postal *

Ville *

Volume Cuve *
  litres

Quelles démarches suivre pour convertir son installation fioul en gaz naturel ?


Comme nous vous l’indiquions lors d’un précédent article, le fioul domestique présente un grand nombre d’atouts sur les autres énergies : chaleur douce, suivi facile des coûts, pas de risque d’interruption de fourniture… Pour autant, nous vous expliquions que le choix de la meilleure énergie dépend de la configuration de votre logement. Cet article s’adresse aux consommateurs ayant choisi de remplacer leur chauffage au fioul par un dispositif au gaz naturel : nous vous proposons ici de lister les démarches à suivre.

transition fuel gaz naturel

Avant d’entamer toute démarche, il convient de vous assurer que votre commune est bien desservie par le réseau de gaz naturel. Pour cela, saisissez votre code postal sur le site de GrDF.

Une fois cette étape validée, vous pouvez entamer les démarches ci-après :

I. Faites les achats et travaux nécessaires

En premier lieu, vous devez effectuer l’ensemble des achats et travaux qui permettront à votre foyer d’être équipé pour votre nouveau chauffage au gaz naturel.

Certaines chaudières dites « poly-combustibles » peuvent brûler plusieurs combustibles (bois, gaz, fioul…), mais sachez que ces installations sont onéreuses et correspondent à des besoins spécifiques. Il est donc peu probable que votre chaudière à fioul soit concernée. Commencez donc par vous équiper d’une nouvelle chaudière au gaz naturel, que vous installerez probablement au même endroit que votre ancienne chaudière au fioul domestique. Pour cela, il vous faudra compter entre 1.000 euros pour les dispositifs les plus basiques et jusqu’à 5.000 euros pour les chaudières à condensation les plus puissantes.

Si cette dépense peut vous sembler conséquente, soyez rassurés par le fait que vous pourrez brancher votre chaudière au même réseau d’eau chaude que celui que vous utilisiez pour votre installation fioul. Voilà une bonne nouvelle qui vous épargnera une dépense supplémentaire.

Enfin, il vous faudra mettre en place le « réseau gazier d’après-compteur », c’est-à-dire les conduites de gaz reliant votre compteur à votre chaudière. Dans la plupart des cas, cette distance sera faible et la dépense modérée. Attention cependant aux propriétés bâties sur des grands terrains, car de telles dépenses peuvent alors atteindre des sommes conséquentes selon l’emplacement du compteur.

II. Choisissez un fournisseur de gaz naturel

Le choix du fournisseur de gaz naturel est totalement libre depuis l’ouverture des marchés de l’électricité et du gaz naturel en juillet 2007. Pour vous aider à choisir le fournisseur le plus adapté à votre besoin, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) et le Médiateur de l’Energie ont mis en place le site : www.energie-info.fr. Ce site d’information indépendant est un véritable comparateur des offres existants sur le marché.

Sachez que le fournisseur que vous retiendrez sera votre interlocuteur unique pour la gestion de votre abonnement et de vos factures.

III. Raccordez-vous au réseau !

Votre demande de raccordement au réseau public de distribution de gaz naturel est à adresser à GrDF, le gestionnaire de réseau gazier. En effet, GrDF est mandaté par la loi pour déployer, exploiter et effectuer la maintenance du réseau de distribution de gaz naturel. A noter que dans certaines communes, cette gestion est faite par des « entités locales de distribution », des entités n’ayant pas été nationalisées. Les démarches peuvent alors légèrement différer (ex : Gaz Electricité de Grenoble).

Pour transmettre à GrDF cette demande, il est vous est possible de suivre l’une des trois possibilités suivantes :

  • Joindre GrDF au 09 69 36 35 34 (coût d’une communication locale)
  • Faire votre demande en ligne par le biais de votre espace privé
  • Demander à votre fournisseur de gaz naturel de gérer directement votre raccordement.

Sachez que le délai moyen de prise en compte de votre raccordement est de trois jours ouvrés, délai entre la demande et l’ouverture des démarches administratives et techniques. Si des travaux sont nécessaires, la mise en route de votre raccordement prendra généralement une à trois semaines selon la disponibilité des équipes affectées à votre commune.

IV. Mettez en route votre dispositif

Avant de pouvoir mettre en route, votre nouvelle installation au gaz naturel, un certain nombre de prérequis devront être validés. Premièrement, l’ensemble des travaux sur vos installations personnelles doivent être terminés et donner lieu à un certificat de conformité (type Qualigaz). Ensuite, votre contrat de fourniture doit être signé et votre fournisseur doit avoir obtenu de GrDF la référence PCE de votre compteur.

V. Débarrassez-vous de vos installations au fioul

Une fois vos équipements au gaz naturel mis en route, vous n’aurez plus l’usage de vos installations au fioul.

En ce qui concerne votre cuve au fioul, vous pourrez choisir de la convertir en citerne pour stocker les eaux de pluie afin d’irriguer votre jardin ou alimenter vos sanitaires. Pour cela, il vous faudra préalablement effectuer un nettoyage de cuve (compter de 250 euros à 500 euros selon sa taille).

Si vous souhaitez tout simplement vous débarrasser de votre cuve, un ferrailleur pourra s’occuper de sa mise en décharge et de son recyclage. S’il est nécessaire de la découper pour l’extirper de votre logement, celui-ci devra effectuer un dégazage au préalable. Ce même ferrailleur sera sans doute également très intéressé par votre vieille chaudière !

 


Tags : , , , , ,