ACHATS GROUPÉS FIOUL

consultez les prix dans votre ville

Type de fioul * ~~~~~~~~~~~~

Code postal *

Ville *

Volume Cuve *
  litres

Le pétrole rechute, le prix du fioul aussi : quel impact financier pour les ménages ?


Le pétrole a de nouveau chuté très fortement cet été, après une première baisse vertigineuse observée en début d’année, pour atteindre lundi 17 août 2015 son plus bas niveau depuis plus de cinq ans. Il a en effet atteint le plancher de 41.87 dollars par baril, un niveau que l’on n’avait plus observé depuis mars 2009 !  Nous analysons dans cet article les causes de cette chute et évaluons l’impact sur les factures de fioul domestique des ménages français.

La baisse des prix du pétrole est une bonne nouvelle pour les ménages chauffés au fuel !

Les raisons de cette nouvelle chute des cours du pétrole sont multiples et avant tout de nature macroéconomique, avec une surabondance de l’offre et un ralentissement de la demande.

En ce qui concerne l’offre de pétrole, de nombreux champs sont entrés en production au cours des trois dernières années. Il s’agit principalement de pétrole de schiste américain aux coûts de production très faibles. Face à cette abondance de pétrole américain, l’OPEP a maintenu son niveau de production inchangé, poussée par des motivations diverses au sein de ses membres : l’Arabie Saoudite souhaite impérativement conserver sa part de marché, quitte à pousser les cours à la baisse en maintenant des niveaux de production très élevés. Quant aux autres pays membres de l’OPEP, ils n’ont pas réellement la possibilité de baisser leurs niveaux de productions tant leurs recettes budgétaires dépendent du pétrole (c’est surtout le cas du Venezuela, de la Russie et de l’Algérie). Il convient de noter que même l’Arabie Saoudite emprunte actuellement sur les marchés financiers pour boucler son budget annuel, afin de financer ses programmes à visée sociale.

Du côté de la demande, le ralentissement de la croissance de la Chine se fait sentir et le besoin mondial en pétrole croît donc moins vite qu’anticipé. Trop d’offre et pas assez de demande, le prix s’ajuste naturellement à la baisse conformément à la « loi de l’offre et de la demande » ! Et ce n’est peut-être pas fini car de plus en plus d’analystes évoquent un possible baril à 30 $/baril d’ici fin 2015 début 2016… Il convient tout de même de rester prudent, alors qu’aucune « major » n’avait anticipé la chute du pétrole observée aujourd’hui.

Pour les consommateurs de fioul domestique – énergie utilisée par plus de 4 millions de foyers français principalement en milieu rural non raccordé au gaz naturel – il y a lieu de se réjouir de cette baisse du pétrole. Cependant, les consommateurs sont nombreux à se demander pourquoi le prix du fioul n’a pas baissé davantage. Ce dernier a en effet diminué d’environ 8 c€/litre de juin à fin août, soit 11%, alors que le pétrole a chuté de 35% !

Outre l’effet retard de quelques semaines lié au processus de raffinage permettant de transformer le pétrole brut en distillat puis fioul domestique, il faut regarder la décomposition du prix du fioul pour comprendre cet écart. Les taxes (TVA, TICPE), le transport et la marge du distributeur représentent environ la moitié du prix payé par le consommateur. La baisse du prix du fioul est donc deux fois moins rapide que celle du pétrole (bien heureusement c’est également le cas à la hausse !).

Deux facteurs additionnels expliquent des prix du fioul relativement élevés par rapport au faible cours du pétrole : le plus connu est l’effet du taux de change euro/dollar. Concrètement, le pétrole étant côté en dollars, plus l’euro est fort moins on le paye cher. Cela explique des prix du fioul (et de l’essence) très faibles à l’automne 2008 quand le pétrole était au plus bas avec un taux de change euro/dollar proche de 1.60 après la faillite de la banque Lehman Brothers. Fin août 2015, ce même taux euro/dollar était juste au-dessus de 1.10, ce qui facilite les exportations européennes, mais renchérit les achats de pétrole !

Le deuxième facteur est moins connu et explique également un prix « ressenti » du fioul trop élevé par rapport à celui du pétrole. Il faut savoir qu’il existe deux marqueurs de prix internationaux pour le pétrole : le WTI et le Brent. Le marqueur le plus médiatique est le West Texas Intermediate (WTI), un pétrole brut américain dont le point de référence est la ville de Cushing dans l’état de l’Oklahoma. Ce marqueur a été le plus fortement impacté par la baisse. En effet, la production américaine de pétrole de schiste ayant décuplé ces dernières années, il est devenu impossible de transporter tout l’or noir jusqu’au Golfe du Mexique et ses capacités portuaires d’exportation. Le WTI cote donc à des prix particulièrement faibles par rapport au reste du marché pétrolier international, et ce jusqu’à des écarts de plus de 10 $/baril ! Les médias français devraient donc se focaliser davantage sur le cours du Brent qui est un pétrole de Mer du Nord beaucoup plus représentatif des coûts énergétiques subis par les ménages européens !

Brent-WTI

Revenons-en à nos consommateurs de fioul domestique, et tentons d’estimer l’impact de cette baisse du prix du pétrole sur leur facture de chauffage. Pour cela, nous pouvons utiliser la base de données Pégase du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable qui donne le prix mensuel de 100 kWh de fioul tel que payé par le client final (incluant les taxes, le transport et la marge du distributeur). De juillet 2014 à juillet 2015 le ministère a estimé que cette facture a baissé de 8.7621 à 7.2034 €/MWh, soit une économie de l’ordre de 40€ pour une maison consommant 25 MWh/an. C’est une économie relativement limitée pour les raisons évoquées plus haut, mais il sera tout de même intéressant de faire ce même exercice lorsque le ministère aura mis à jour ses calculs avec les données d’août 2015, mois pendant lequel la baisse du pétrole s’est accentuée !

Enfin, sachez qu’il est aussi possible de réaliser des économies sur vos factures de fioul à tout moment de l’année en suivant nos conseils listés dans cet article du blog. Sachez également que nous vous envoyons gratuitement le fichier « nos 10 astuces pour faire des économies » (format PDF) lorsque vous vous inscrivez sur notre site pour participer à un achat groupé de fioul domestique !

 


Tags : , , ,