ACHATS GROUPÉS FIOUL

consultez les prix dans votre ville

Type de fioul * ~~~~~~~~~~~~

Code postal *

Ville *

Volume Cuve *
  litres

La consommation de fioul dans les pays d’Europe : quantités, tendances, fiscalité, niveaux de prix…


Le fioul (ou mazout) est un combustible dérivé du pétrole principalement utilisé pour alimenter les moteurs diesel et les chaudières. Son utilisation peut être domestique lorsqu’un particulier chauffe son domicile à l’aide du fioul mais il est aussi possible d’en faire un usage industriel en produisant de l’énergie à grande échelle avec des centrales thermiques au fioul. Notre article s’intéressera plus particulièrement à la consommation de fioul domestique en Europe et les différences qui peuvent exister entre les pays européens. Chaque pays en Europe ne consomme pas le fioul avec la même intensité. En effet, si de nombreux particuliers utilisent ce combustible pour faire fonctionner leur chaudière, la consommation de fioul au sein d’un pays va dépendre du prix au litre, de la perception du produit, des habitudes du consommateur ou encore de la météo.

consommation fioul en Europe
 

1. Quelques généralités sur le fioul : consommation et tendance

 
En Europe, pour la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage domestique, le fioul représente près de 20% de la consommation globale d’énergie. Le fioul de chauffage représente un marché de près de 50 milliards d’euros par an en Europe. Pour information, il n’existe plus que deux centrales thermiques au fioul en France : la centrale de Cordemais et la centrale de Le Port-Est. La centrale fioul de Porcheville, non loin de Paris, a cessé son activité en 2017.

Cependant, la tendance pour la consommation de fioul est à la baisse depuis plusieurs années dans la quasi-totalité des nations européennes. Cette diminution de la consommation est due à de nombreux facteurs :
• Utilisation accrue du gaz naturel pour le chauffage des habitations
• Apparition et démocratisation des moyens de production d’énergie renouvelable en Europe
• Innovation constante des systèmes de production de chaleur à partir du fioul (remplacement des anciennes chaudières et démocratisation des chaudières nouvelle génération)
• Amélioration de l’isolation des habitations qui permet de diminuer la consommation énergétique totale

Pour autant, la consommation de fioul domestique a connu une hausse importante sur la période 2016-2017 notamment en France. Cela s’explique par la rudesse de l’hiver entre octobre 2016 et février 2017 qui a engendré des besoins en chaleur plus importants. Le prix a donc lui aussi augmenté en raison de cette hausse de la consommation et de l’augmentation des taxes sur les produits pétroliers.
 

2. Quels sont les facteurs influant sur le prix du fioul domestique ?

 
En tant que produit dérivé du pétrole, le fioul domestique suit des lois tarifaires assez semblables à l’or noir. Ainsi, le prix du fioul dépend notamment du contexte géopolitique mondial qui fait pression sur le prix du baril. De plus, le pétrole est bien souvent vendu en dollars américains. Les taux de change (notamment avec l’euro) peuvent donc influer sur le prix du pétrole et donc du fioul lors de l’importation sur le territoire européen.

La bourse a elle aussi son rôle à jouer dans le chauffage domestique. En effet, le prix du baril de pétrole est soumis aux lois des marchés financiers qui peuvent donc faire augmenter ou diminuer le coût du fioul. Enfin, comme tout produit, le prix du fioul évolue en fonction de l’offre et de la demande. Ainsi, lorsque les températures diminuent, les particuliers consomment plus de fioul pour le même confort thermique et les prix augmentent donc.

En outre, tous les pays ne sont pas égaux face au fioul puisque les coûts de raffinage de stockage ou encore de transport peuvent varier selon la localisation ou la performance de l’industrie nationale de raffinage par exemple. Les distributeurs de fioul ont aussi des politiques budgétaires différentes d’un pays à l’autre, appliquant une marge plus ou moins élevée.

A ces facteurs classiques, il faut rajouter l’intervention de l’Etat qui peut être assez forte dans certaines nations. En effet, en tant que produit pétrolier, le fioul est bien souvent taxé assez fortement pour diverses raisons : sécurisation de l’approvisionnement, compensation des dégâts environnementaux, modernisation de l’appareil de production énergétique national…

En France, la principale taxe qui impacte le prix du fioul (et de nombreux autres produits pétroliers) est la Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques (TICPE) qui augmente d’année en année. Enfin, il n’existe pas de TVA universelle en Europe, ce qui explique aussi les différences de prix du fioul domestique. Par exemple, la TVA en France s’élève à 20% tandis qu’elle est de 27% en Hongrie et seulement de 5% en Angleterre.
 

3. La consommation de fioul dans différents pays européens

 
Pour illustrer les différences de consommation entre différentes nations européennes, nous parlerons de trois pays que sont la France, l’Allemagne et la Belgique. Il est à noter que seulement 21% des logements des maisons individuelles en Europe se chauffent grâce au fioul domestique.

L’Allemagne est un des pays en Europe les plus consommateurs de fioul domestique même si le gaz reste tout de même plus plébiscité. Ainsi, près de 6 millions d’habitations familiales se chauffent au fioul outre-Rhin, ce qui représente une consommation annuelle de mazout de près de 22 millions de tonnes et une part de marché d’un peu plus de 30%.

En raison de son histoire énergétique, le gaz et l’électricité représente en France près de 60% du marché du chauffage domestique. Le fioul, quant à lui, est utilisé dans près de 4,5 millions de bâtiments dont 3,5 millions de maisons individuelles. Cela représente près de 10 millions de tonnes de fioul par an et une part de marché atteignant près de 16%.

Enfin, en Belgique, le fioul domestique atteint la deuxième place du podium avec plus de 40% des parts de marché, juste derrière le gaz. Cela représente 1,8 millions de foyers qui se chauffent au mazout pour une consommation annuelle de près de 5 millions de tonnes de fioul.
 

4. Le prix du fioul en Europe

 
La Commission Européenne publie chaque semaine un bulletin hebdomadaire comparant les prix avec et sans droits et taxes de différents produits pétroliers dans de nombreux pays européens. Le tableau suivant reprend les chiffres du bulletin du 10 juillet 2017 pour 26 pays. Pour connaître les derniers chiffres, nous vous invitions à vous rendre sur le site de la Commission Européenne.

Pays Hors Droits et Taxes Droits et taxes inclus
Autriche 423,48 639,19
Belgique 419,37 530,00
Bulgarie 420,80 901,32
Croatie 405,57 564,78
Chypre 504,18 761,14
République Tchèque 410,62 607,04
Danemark 544,62 1092,23
Estonie 469,05 696,00
Finlande 449,53 841,00
France 447,75 679,98
Allemagne 419,32 572,00
Hongrie 502,76 1099,61
Irlande 386,87 577,88
Italie 514,95 1120,15
Lettonie 464,44 597,50
Lituanie 449,06 568,94
Luxembourg 411,05 480,00
Malte 615,37 1000,00
Pays-Bas 304,43 966,00
Pologne 467,28 642,19
Portugal 468,50 1003,00
Roumanie 305,92 757,93
Slovénie 356,08 743,60
Espagne 403,53 596,36
Suède 418,12 1049,14
Royaume-Uni 367,54 518,10

 
Dans ce tableau, on remarque que la France se place en 12ème position (du plus élevé au plus bas) pour le coût hors taxes et droits et descend à la 14ème place lorsque l’on ajoute ces taxes et droits. En effet, certains pays en Europe ont des politiques de taxation plus lourdes qu’en France sur les produits pétroliers. Le fioul devient donc plus cher qu’en France alors qu’il était moins cher au départ (sans les taxes et droits). C’est le cas par exemple pour la Suède qui taxe le fioul domestique à près de 60% ou encore les Pays-Bas où il est taxé à près de 70%.

Le consommateur final qui devra débourser le plus d’argent pour s’offrir 1000 litres de fioul domestique se trouve en Italie. Dans ce pays, le prix du fioul est plus que doublé par les taxes et les droits. A l’inverse, le pays où le fioul domestique est le moins cher est le Luxembourg grâce à une taxation assez faible. Les politiques de taxation ont donc un grand rôle à jouer dans le prix final du fioul domestique pour le consommateur.
 

5. Conclusion sur le fioul en Europe

 
Chaque pays européen est différent en ce qui concerne sa consommation de fioul domestique mais aussi son niveau de prix et son niveau de taxation. Les différences de consommation s’expliquent par des facteurs comme la météo, l’histoire énergétique du pays ou encore les habitudes de chauffage. Les différences de prix s’expliquent par de nombreux facteurs qui vont du prix du baril de pétrole (qui varie selon la bourse, le taux de change, l’offre et la demande ou encore la situation géopolitique internationale) au niveau de taxation appliqué aux produits pétroliers.

Ce niveau de taxation dépend bien souvent de la volonté d’un Etat de ralentir ou d’accélérer la consommation de fioul domestique au sein de son territoire. Certains pays ont des taxes et droits élevés pour favoriser la transition énergétique et le chauffage à l’aide d’énergie renouvelable. Comme vous avez pu le voir, nous ne sommes pas en France les moins bien lotis en ce qui concerne le prix du mazout. Cependant, la consommation de fioul ne cesse de diminuer sur le long terme et sera sûrement remplacé un jour par une énergie plus propre.
 
 


Tags : , ,