ACHATS GROUPÉS FIOUL

consultez les prix dans votre ville

Type de fioul * ~~~~~~~~~~~~

Code postal *

Ville *

Volume Cuve *
  litres

Y aura-t-il encore du fioul dans le futur ?


Le fioul existera-t-il encore dans 30 ans ? C’est une question que beaucoup de particuliers peuvent se poser lors de l’achat d’une nouvelle chaudière au fioul. En effet, la durée de vie de ce type d’installation est de l’ordre de 20 à 25 ans. S’il n’y a plus de fioul domestique dans 30 ans ou que son prix devient bien trop élevé, à quoi bon investir aujourd’hui dans cette technologie ? Malheureusement, il paraît quasi-impossible de répondre à cette question dans l’immédiat. Cependant, la raréfaction des ressources en pétrole, l’accélération de la transition énergétique et la proportion des investissements dans les énergies fossiles sont autant de facteurs qui peuvent nous aider à y répondre.
avenir du fioul
 

1. La raréfaction des ressources en pétrole dans le monde

Le fioul domestique est un combustible dérivé du pétrole. En conséquence, la production de ce produit énergétique ainsi que son prix dépendent totalement de l’exploitation de l’or noir. Puisque le marché français est très bien développé, il est particulièrement facile de se procurer du fioul aujourd’hui. Il n’est pourtant pas sûr qu’il en soit de même dans les décennies à venir.

En effet, de nombreuses estimations prédisent la fin du pétrole dans les cinquante ans à venir si la demande reste stable. Cependant, il est plus probable que la demande en pétrole augmente durant les prochaines années du fait de l’émergence de nombreux pays en développement.

De plus, le chauffage au fioul n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan de l’utilisation du pétrole. Il nous permet quotidiennement de produire des matières plastiques, de l’essence, des engrais, des pesticides ou encore du bitume. Ainsi, certains secteurs plus stratégiques que le chauffage domestique nécessiteront encore des quantités importantes de pétrole.

Pas sûr donc que les particuliers soient les premiers fournis en fioul en cas de crise ou d’épuisement des ressources. D’autant plus qu’il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives au chauffage au fioul : pompe à chaleur, chaudière gaz, chauffage au bois… Enfin, rappelons aussi que la France ne possède que de très faibles ressources en pétrole et reste donc très dépendante pour ses importations.
 

2. La question de la transition énergétique

 
Le fioul, en tant que dérivé du pétrole, est en partie responsable du réchauffement climatique. En effet, sa combustion dans votre chaudière produit de grandes quantités de CO2, gaz à effet de serre notoire. Sachez aussi que le fioul domestique libère des particules fines lorsqu’il est brûlé. Il peut donc menacer directement votre santé en cas d’exposition longue à cette pollution.

Dans le cadre de la transition énergétique, il est donc impératif de pousser les particuliers qui se chauffent au fioul à changer d’équipement. Nicolas Hulot, ministre de la Transition énergétique et solidaire, a par ailleurs fait une annonce allant dans ce sens. En effet, le 18 septembre 2017, il a présenté dans son Plan Climat une aide financière pouvant atteindre 3000 euros afin d’aider les ménages à bas revenus à laisser tomber leur chaudière fioul. Ainsi, on ne parle pas ici de raréfaction du fioul en tant que produit mais bien de la disparition progressive du chauffage au fioul dans les foyers français.
 

3. Le prix du fioul est voué à augmenter

 
Si l’on ne peut pas prédire la fin du fioul domestique dans les années à venir, on peut pourtant prédire l’augmentation drastique de son prix. Deux principales raisons peuvent nous pousser à affirmer cela.

La première nous ramène à la raréfaction des ressources en pétrole à l’échelle globale. Comme tout produit classique, la tarification du fioul domestique suit la loi de l’offre et de la demande. Ainsi, alors que la demande mondiale en pétrole est vouée à augmenter, l’offre devrait diminuer à mesure que les sources se tarissent. Le prix de l’or noir, et donc nécessairement du fioul, augmentera alors mécaniquement.

La deuxième raison provient de l’imposition du fioul domestique par l’Etat français. La principale taxe qui touche ce combustible est la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques). Or, depuis le 1er avril 2014, une composante carbone a été intégrée à cette taxe afin de prendre en compte les émissions de CO2 des différents carburants et combustibles de chauffage existants.

Depuis cette date, la TICPE n’a cessé d’augmenter et continuera de le faire avec des montants élevés pour 2020 afin d’atteindre les objectifs fixés par le gouvernement en matière de transition énergétique. Par ailleurs, Nicolas Hulot a annoncé en juillet 2016 une augmentation jusqu’à 140 euros de la tonne de carbone (au lieu de 100 euros initialement prévus) d’ici à 2030. L’objectif est bien entendu de rendre financièrement moins intéressant la consommation de produits pétroliers.
 

4. Comment sortir du chauffage au fioul ?

 
Si votre chaudière au fioul est neuve et performante, il paraît compliqué d’en changer pour l’instant. Cependant, si votre équipement arrive en fin de vie, il est fortement conseillé de changer de système de chauffage.

Heureusement pour vous, il existe de nombreuses alternatives à ce type d’installation. Si vous êtes raccordé au gaz, une chaudière utilisant ce combustible peut être intéressante, d’autant plus que le prix du gaz est très compétitif. La question de la raréfaction des ressources et de la transition énergétique sont tout de même toujours présentes. Pour des économies financières importantes, la chaudière à granulés de bois est une solution très compétitive.
Enfin, vous pouvez dès aujourd’hui vous chauffer grâce aux énergies renouvelables avec une pompe à chaleur par exemple. De nombreuses aides de l’Etat vous soutiendront par ailleurs dans ce changement d’installation de chauffage.
 

5. Conclusion sur la possible fin du fioul

Ainsi, il est très difficile de savoir s’il y aura encore du fioul dans 30 ans. Pour autant, le pétrole et donc le fioul domestique sont irrémédiablement voués à disparaître du fait de la raréfaction des ressources mondiales. De plus, il est certain que les prix de ce combustible vont exploser dans les quelques années à venir, notamment avec l’augmentation de la taxe carbone. Il paraît donc inutile d’investir aujourd’hui dans une chaudière fioul flambant neuve. A l’inverse, il peut être très intéressant de changer votre ancienne chaudière contre un équipement plus économe, moins cher et plus respectueux de l’environnement.
 
 


Tags : , ,