ACHATS GROUPÉS FIOUL

consultez les prix dans votre ville

Type de fioul * ~~~~~~~~~~~~

Code postal *

Ville *

Volume Cuve *
  litres

Conséquences d’un hiver très froid sur ma consommation de fioul


Intuitivement, il n’échappe à personne que plus il fait froid, plus la consommation de fioul est importante. En effet, pour pallier la baisse des températures extérieures, votre système de régulation thermique ordonne une augmentation de la consigne de votre chaudière. Par ailleurs, si vous disposez de radiateurs thermostatiques, ceux-ci vont accroître le débit d’eau chaude circulant à travers votre circuit de chauffage. Dans de telles circonstances, attention à ne pas trop relever la température de consigne de votre régulateur ; en effet, à trop pousser votre chaudière, vous risquez de faire chuter son rendement et ainsi faire flamber votre consommation de fioul ! En effet, mieux vaut penser à ouvrir tous les robinets des radiateurs de votre domicile plutôt que d’augmenter la température de votre réseau d’eau chaude.

 14-vague-froid-fioul-domestique-mini

Essayons maintenant de quantifier l’impact des vagues de froid sur votre consommation. Sur le graphique ci-dessous, vous pouvez visualiser (courbe bleue) l’historique de la consommation française de fioul domestique de 1993 à 2010 (source : Wikipedia). En effectuant une régression linéaire, on peut estimer la décroissance du marché du fioul suite à l’émergence des énergies concurrentes (courbe noire). Les écarts entre ces deux courbes permettent d’estimer grossièrement l’impact du climat sur votre consommation annuelle. Cette méthode donne des variations climatiques allant jusqu’à plus ou moins 10% du volume annuel consommé. Ainsi, sur un hiver très froid, vous pouvez vous attendre à voir votre facture augmenter dans cette proportion de 10% (hors effet prix).

Les impacts d’une vague de froid sur votre consommation sont particulièrement marqués en début et fin d’hiver, car de tels évènements climatiques vous obligent à allumer ou maintenir allumée votre chaudière : vous consommez alors du fioul, alors qu’en climat moyen ce ne serait pas le cas ! On parle alors respectivement de froid précoce et de froid tardif. Ce n’est pas un hasard si le résultat financier des fioulistes dépend fortement de la durée de l’hiver.

Un autre impact majeur est l’effet d’inertie sur la consommation de combustible. En effet, les foyers ne disposant pas d’un système de régulation thermique ont tendance à prendre du retard sur le réglage à la baisse de la température ambiante de leur maison, alors qu’ils sont très réactifs à la hausse. Ce comportement se traduit bien évidemment par une surconsommation.

Enfin, l’arrivée d’un pic de froid peut avoir d’autres impacts qui dépendent du profil du consommateur de fioul domestique. Dans quel profil vous reconnaitrez-vous ?

  • Profil frileux : Frigorifié par le froid extérieur, il en profite pour augmenter la température intérieure de sa maison et fait donc tourner sa chaudière plein gaz ( ou plutôt « plein fioul » !)
  • Profil économe : Soucieux de contrôler sa facture de fioul, il accepte que la température de son foyer baisse momentanément, ou condamne certaines pièces de sa maison dans lesquelles il coupe le chauffage.
  • Profil paresseux : Partisan du moindre effort, il allume sa chaudière en début d’hiver et le coupe au printemps. S’il ne dispose pas de système de régulation automatique, sa consommation est assez stable mais pas la température de son logement…
  • Profil prévoyant : Fidèle à son aversion au risque, il est équipé d’un système de régulation dernier cri grâce auquel il fixe une température de consigne pour les pièces de sa maison. Sa chaudière consomme davantage pendant la vague de froid, mais baisse en régime dès que la température remonte.
  • Profil sous-équipé : Il est équipé d’un ensemble de chauffage fioul trop juste pour assurer le chauffage de son logement en cas de froid (sa chaudière tourne déjà à plein régime). Radiateur électrique d’appoint et feu de cheminée assurent son confort.
  • Profil malchanceux : Ses amis s’accordent pour dire qu’il a toujours la poisse. Sa chaudière tombe en panne ! Sa consommation de fioul tombe à zéro, mais il va subir des frais de réparation et un inconfort certain.
  • Profil à contre-courant : Son côté rebelle le pousse à augmenter son chauffage quand il fait chaud et à le baisser quand il fait froid. Le genre de personnes chez qui il ne fait pas bon être invité à dîner…

Vous l’aurez compris, lors d’une vague de froid, la demande en fioul domestique explose et la logistique des distributeurs de fioul est sous pression. Pour obtenir des tarifs intéressant, il est préférable de commander en dehors de ces pics ou d’opter pour les achats groupés dans votre région !

 


Tags : , , , , , , ,