ACHATS GROUPÉS FIOUL

consultez les prix dans votre ville

Type de fioul * ~~~~~~~~~~~~

Code postal *

Ville *

Volume Cuve *
  litres

Emissions d’une chaudière fioul : CO2, soufre, particules


En tant que dérivé du pétrole, le fioul domestique est un combustible qui émet différents types de pollution lorsqu’il est brûlé. Il est par exemple beaucoup plus polluant que le gaz et posséder une chaudière fioul nécessite donc de prendre des précautions. Les chaudières fioul deviennent de plus en plus un problème de société dans le cadre de la transition énergétique. En effet, près de 4 millions de foyers utilisent encore cette technologie aujourd’hui en France. Nicolas Hulot a par ailleurs annoncé une aide conséquente pour les ménages à faibles revenus se chauffant au fioul et souhaitant changer d’énergie.

Emissions CO2 fioul

1. La pollution et les émissions liées au chauffage au fioul

Tout d’abord, il faut distinguer deux sources de pollutions : celle liée au fioul en lui-même et celle liée à sa combustion pour le chauffage. En effet, le fioul est un polluant notoire puisqu’il est issu du raffinage du pétrole. Le soufre est par exemple très présent dans ce combustible et peut être dangereux pour l’environnement.

Les entreprises productrices de fioul domestique ont fait de réels progrès sur ce sujet, en diminuant sans cesse la teneur en soufre de ce combustible. Des efforts doivent encore être fournis pour minimiser le danger potentiel de ce produit énergétique. Ainsi, une fuite de fioul peut être très grave pour l’environnement. De même, les émanations toxiques provenant de votre installation de stockage peuvent s’avérer très dangereuses pour vous et votre entourage.

D’autre part, la combustion du fioul émet aussi une pollution importante et diversifiée. Ainsi, brûler du fioul génère des émissions dangereuses pour l’homme et pour l’environnement comme :
• Les oxydes d’azote (NOx)
• Les particules fines
• Le monoxyde de carbone (CO3)
• Le dioxyde d’azote
• L’ozone
• Le dioxyde de carbone (CO2)

En comparaison avec d’autres systèmes de chauffage, les chaudières fioul sont beaucoup plus polluantes. Cela est vrai si l’on compare le fioul avec le gaz naturel ou le gaz propane par exemple mais aussi bien sûr avec des systèmes comme les pompes à chaleur qui sont très peu polluantes.

Sachez par ailleurs que les conditions climatiques peuvent influer sur la dangerosité des émissions polluantes liées à la combustion du fioul. En effet, le manque de renouvellement de l’air dû à des températures très basses ou à une absence de vent, a tendance à augmenter le niveau de particules en suspension. C’est pour cette raison que certaines périodes sont dites à risque et que certaines mesures préventives sont mises en œuvre par le gouvernement.
 

2. Les effets néfastes sur l’environnement et sur l’homme

Le contact cutané prolongé avec du fioul mais aussi l’inhalation des émanations de ce combustible sont dangereuses pour la santé humaine. Ainsi, il est primordial de prendre des précautions lors du remplissage de votre cuve. En effet, il ne faut surtout pas inhaler les émanations toxiques qui proviennent de votre installation de stockage.

Portez donc un masque lors des différentes interventions sur votre équipement. De même, il est absolument nécessaire que votre cuve de fioul soit installée dans un local aéré pour éviter la concentration de ces émanations. Vous seriez alors mis en danger lorsque vous vous rendrez dans votre local de stockage. En outre, le fioul peut dégrader l’environnement s’il s’échappe de votre cuve.

Pour ce qui est de la combustion du fioul, le dioxyde de carbone (CO2) est connu par tous comme un gaz à effet de serre qui favorise le réchauffement climatique. De plus, les particules fines peuvent provoquer des désagréments importants à court terme comme à long terme. En effet, les particules fines arrivent à pénétrer au plus profond de votre système respiratoire. Elles vont donc toucher les alvéoles ainsi que les petites bronches qui sont directement impliqués dans les échanges gazeux. Elles peuvent donc gêner votre respiration en provoquant une inflammation des bronches.

Le résultat peut être l’aggravation ou bien le déclenchement d’une forme d’asthme. Ces symptômes peuvent apparaître quelques jours voire quelques semaines après une exposition aux particules fines. Cependant, les conséquences peuvent être encore plus graves. Ainsi, une exposition à long terme aux particules fines peut augmenter le risque de cancer des bronches et diminuer l’espérance de vie. Enfin, le monoxyde de carbone (CO3) est un gaz incolore, inodore et non irritant mais qui peut s’avérer particulièrement dangereux pour l’homme.
 

3. Conclusion sur la pollution engendrée

Ainsi, la chaudière fioul reste encore aujourd’hui une des solutions de chauffage les plus polluantes qui existent. Cela est d’autant plus vrai si votre installation de chauffage est ancienne et peu performante. Si ce combustible est dangereux à l’état liquide, ses émissions le sont aussi, à la fois pour l’homme et pour l’environnement. Quelques précautions doivent donc être prises pour éviter tout danger. Des aides financières existent aujourd’hui en France pour vous aider à changer d’installation de chauffage.
 
 


Tags : , ,