ACHATS GROUPÉS FIOUL

consultez les prix dans votre ville

Type de fioul * ~~~~~~~~~~~~

Code postal *

Ville *

Volume Cuve *
  litres

Conférence COP21 sur le climat : quel sont les impacts possibles sur le fioul domestique ?


« La France s’engage pour le climat. En avant la COP21 ! » : comme le rappelle ce communiqué de l’Elysée citant le Président François Hollande, Paris va accueillir la 21ème conférence cadre des Nations Unies sur les changements climatiques du 30 novembre au 11 décembre 2015. L’objectif est d’aboutir à un nouvel accord international sur le climat permettant de limiter le réchauffement climatique à 2°C (dans sont dernier rapport, la GIEC, avec les mesures actuelles nous nous dirigeons plutôt vers une hausse de 2,7°C d’ici à 2100…). Bien entendu, plus le nombre de pays signataires de cet accord sera important, plus celui-ci aura un impact réel. Tous les regards sont notamment dirigés vers les Etats-Unis et la Chine qui se montrent assez réticents à s’engager pour le climat car ils craignent des conséquences négatives pour leurs économies. En effet, les Etats-Unis sont attachés à leur production de gaz et de pétrole de schiste qui leur garantit des emplois ainsi qu’une énergie abondante et pas chère. Quant à la Chine, elle craint que des quotas des CO2 puissent ralentir sa croissance, et notamment le rythme d’ouverture d’usines.

Quels engagements attendre de la conférence COP21 à Paris ?

C’est en ce moment même, dans la période précédent la conférence, que la réussite du COP21 se joue. En effet, chaque pays transmet sa proposition de contribution à la réduction des gaz à effet de serre : réduction pour les pays développés, ou ralentissement de l’augmentation pour les pays en développement. La Suisse a ouvert le bal le 27 février 2015 en annonçant vouloir réduire de 50% ses émissions de 1990 à 2030, via 30% sur son territoire national et 20% de projets de compensation à l’étranger. Les 28 pays membres de l’Union Européenne ont suivi avec un engagement de réduction de 40% sur la même période.

Vous l’aurez compris, le fioul domestique risque bien de se retrouver dans le viseur des politiques gouvernementales post-COP21 car il s’agit d’une des énergies de chauffage émettant le plus de CO2 et autres gaz à effet de serre. Il n’est donc pas impossible de voir émerger d’autres taxes, comme l’atteste le projet de réallouer partiellement la CSPE de l’électricité vers le fioul. Sans oublier qu’il est déjà acté que la TICPE passe de 0,0764 à 0,0963 euros/litre au 1er janvier 2016 : soit une hausse de la facture de chauffage d’environ 40 euros pour un foyer consommant 2000 litres de fioul par an !

Heureusement, il est aussi probable que les aides « vertes » soient également renforcées pour aider les français à réduire leur consommation de fioul. Un projet de chèque énergie est toujours dans les tuyaux, sans oublier les crédits d’impôts actuels pour l’investissement dans une chaudière à condensation et/ou des travaux d’isolation. Et pourquoi pas imaginer un éventuel retour de la prime à la casse pour les chaudières au fioul ?

Etant donné le contexte actuel et à venir de réduction des émissions de gaz à effet de serre, il nous semble plus que jamais essentiel d’entamer une réduction de la consommation de fioul domestique. Participez aussi à nos achats groupés pour faire des économies sur votre prochaine commande !

 


Tags : , , , , ,