ACHATS GROUPÉS FIOUL

consultez les prix dans votre ville

Type de fioul * ~~~~~~~~~~~~

Code postal *

Ville *

Volume Cuve *
  litres

Comparaison de l’évolution des prix du fioul à l’inflation


Sur la période 2001-2013, l’augmentation annuelle moyenne des prix du fioul a été de +7%, alors que sur la même période l’inflation a été en moyenne de +1,7% par an. Le prix du fioul domestique a donc augmenté plus rapidement que le prix des autres produits consommés par les ménages français, ce qui justifie les fréquentes plaintes contre les factures de chauffage trop élevées pour les foyers chauffés au fioul.

Par ailleurs, le prix du fioul est très volatile puisque son évolution d’une année sur l’autre a oscillé entre -30% et +30% ! L’inflation est quant à elle restée dans une fourchette de +0,1% à +2,1%.

Les prix du fuel augmentent-ils plus vite que l’inflation ?

On note au passage une certaine corrélation entre le prix du fioul et l’inflation car :

  1. Effet primaire : Les produits pétroliers représentent une part importante du panier de produits servant à la base du calcul de l’inflation.
  2. Effet secondaire : Une hausse du prix du pétrole provoque une hausse des coûts de transport maritime et routier, ainsi que l’augmentation du prix des produits issus de la chimie (ex : plastique).

Les données ci-dessous ont été construites à partir de notre article sur l’historique des prix du fioul domestique depuis 2000 et celles disponibles sur le site de l’INSEE :

Année Évolution de l’inflation (%) Évolution des
prix fioul (%)
2001 1,7 -14,8
2002 1,9 -7,0
2003 2,1 6,6
2004 2,1 15,2
2005 1,8 30,2
2006 1,6 11,0
2007 1,5 0,2
2008 2,8 27,8
2009 0,1 -30,7
2010 1,5 24,2
2011 2,1 24,0
2012 2 9,3
2013 0,9 -4,3

 

Code police :

  • Souligné : Forte baisse des prix du fioul malgré une hausse de l’inflation
  • Gras : Forte hausse des prix du fioul malgré une faible inflation

 

En 2014, le prix du fioul domestique semble continuer sa baisse amorcée en 2013, contribuant à maintenir une faible inflation en France. Les prix du gaz naturel qui restent indexés sur ceux des produits pétroliers (tout du moins pour le tarif réglementé) suivent la même tendance baissière. Seul le prix de vente final de l’électricité semble durablement orienté à la hausse du fait des importants investissements post-Fukushima dans les centrales nucléaires et des subventions liées aux énergies renouvelables.

 


Tags : , ,